Don d’organes : si vous ne souhaitez pas donner vos organes après votre décès, inscrivez-vous au registre national du refus.

information surdon d'organe

La loi du 22 décembre 1976 (loi 76-1181 art.2) relative aux prélèvements d’organes fait de chaque citoyen français un donneur d’organes par défaut après son décès. Ce qu’on appelle le « consentement présumé ». Pour un mineur, l’autorisation de son représentant légal est requise.   Depuis janvier 2017, il est important, pour celui qui ne souhaite pas […]